1 oct. 2010

{Test#271} Jeremstar, star à tout prix, de Bertrand Deckers

Vous avez forcément entendu parler un jour où l'autre de Jeremstar. Vous savez, ce petit minet Lyonnais qui se trémousse en boîte, a un site internet et connaît Paris Hilton.

Que ce soit dans des reportages à la télévision, nu chez Morandini, sur son calendrier, ou que vous l'ayez croisé en boîte, Jeremstar, c'est un peu en train de devenir un phénomène aussi incontournable que Mickaël Vendetta. Et désormais, il a sa propre biographie, écrite par Bertrand Deckers.


Jeremstar, c'est un concept. Il le dit lui même, le jeune homme ne sait pas chanter, ne danse pas comme un pro, apprend sur le tas à faire des strip teases et ce n'est pas si facile que ça en a l'air. Jeremstar c'est surtout un buzz, du culot et encore du culot. Et ce qui est important dans ce concept, c'est qu'on en parle, que ce soit en bien ou en mal.

Sa biographie (qui finalement délaye sur plus d'une centaine de pages quelques années de la vie d'un adolescent) le crie haut et fort : on aime Jeremstar, ou on le déteste. Et là je ne suis pas d'accord.
Parce qu'au fil des pages, j'ai vu dépeint un jeune garçon comme beaucoup, beaucoup d'autres. Un garçon qui cherche sa place dans la société, entre acceptation de soi et exubérance, entre coups de chance et manoeuvres intelligentes.

Nous sommes dans une société ou, pour exister, certains pensent qu'il faut être dans les médias. Comme les Cindy Sanders ou Mickaël Vendetta, et nombre de ressortissants d'émissions de télé-réalité, "j'apparais donc je suis".
Mais loin de moi l'envie de détester un garçon qui montre ses fesses en pensant que c'est trash, qui fait un calendrier sexy et qui prône en même temps ne pas coucher pour un soir. Loin de moi aussi l'envie de l'aduler, j'en ai rencontré des tonnes sur les cubes du Queen.*

Et finalement, lorsqu'aux Crazyvores, le week-end dernier il dansait seul, sur son cube, je n'ai pas vu des gens le maudire, ou vouloir le toucher, je n'ai vu qu'un jeune homme mal dans sa peau qui en fait des tonnes pour être.

En revanche, Jeremy a su mettre à profit cette célébrité. Tournées dans les boîtes, calendriers, livre, application Iphone, single, accès payant à la zone X de son site... Une vraie machine marketing. Very smart.


A la fin du bouquin j'ai relevé le nom d'une émission sur NRJ12 ou il est apparu, Tellement vrai. J'ai regardé cette émission (vous pouvez en faire autant ici et ), et cela a confirmé ce que je pensais.

Un de ces quatre, Jeremstar en aura un peu marre de tout ça, et il redeviendra le garçon qu'il est au fond, et qui n'aura plus besoin de se trémousser en direct pour exister. Il redeviendra Jeremy, et aura en bonus tout un tas de plus produits dans ses armoires. De super souvenirs. Pour un jeune gay qui aura trouvé sa place.

Jeremstar, star à tout prix. Editions des textes gais

* En attendant j'en parle. Jeremstar - 1. Fabisounours - 0

16 commentaires:

  1. Honnêtement ce garçon m'indiffère au même titre que Vendetta.Il est peut-être juste un peu plus intelligent que ce dernier mais ce n'est pas trop difficile. Maintenant chacun fait ce qu'il veut mais j'espère pour lui qu'il saura arrêter à temps avant que d'autres le passe à la trappe du jour au lendemain car il n'est plus rentable car la chute risque d'être dure. Et se construire une nouvelle vie après avoir eu ce type de passé, je lui souhaite bien du courage.

    RépondreSupprimer
  2. J'avais très vaguement entendu parler de cette personne qui est, j'en suis à peu près convaincu, totalement inconnue de 99,99% de la population française. Ne pas lui faire de pub est le meilleur service que l'on puisse lui rendre. Pour le bien être de tous.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai déjà entendu parler de lui, j'ai été sur son site (pas la partie payante). Il est mignon sans plus J'espère que ce jeune homme ne se prend pas au sérieux sinon il risque de tomber de haut.

    RépondreSupprimer
  4. Je l'avais croisé à la gay pride de 2009, je ne savais pas qui c'était, il distribuait des flyers et je lui ai fait la bise... un mec quelconque en somme qui se la joue extraverti comme tant!

    RépondreSupprimer
  5. Comme il dit si il existe c'est qu'il y a de la demande, faut même pas chercher plus loin :-)

    Après, quand à la vraie personnalité de jeremstar, personne ne le connait vraiment mais je pense qu'il est bien équilibré et bien malin car il gagne du fric et c'est bon pour un étudiant qui réussi en plus ces études ;)

    RépondreSupprimer
  6. Plus dure sera la chute... et c'est bien le plus inquiétant pour tous ces ex de la "télé-réalité" ou pour tout ceux issu d'un buzz internet!

    Je m'voyais déjà en haut de l'affiche...

    Plus rapide est l'ascension, plus rapide est, souvent, la descente aux enfers.

    RépondreSupprimer
  7. Je le connais "médiatiquement" depuis 2007, son coté "beau cul- belle gueule" et "nunuche" ne m'ont jamais fait fantasmer; Il ose faire ce que je n'aurais jamais osé à son age (maintenant que j'ai dépassé la date de péremption, chapeau-bas, jeune homme!!)
    La découverte c'est son coté touchant et romantique; Jolie découverte, et bonne route à "Jéremstar"...

    RépondreSupprimer
  8. @ Christophe : en effet peut être plus intelligent que ceux qui l'ont précédé, ou du moins observateur, et tentant de faire mieux et ne pas répéter des erreurs déjà commises. En revanche bien d'accord avec toi, la chute est toujours rude dans des cas comme ça! et elle arrivera, c'est sûr.

    @ Tambour : oh je ne suis pas sûr qu'il soit si inconnu que tu le dis. Et ce genre de personnalités buzz font partie de notre société, il faut composer avec.

    @ Gouli : je pense moi que ce mec n'est pas très mignon, enfin du moins ce n'est pas du tout mon type !!!

    RépondreSupprimer
  9. @ Alban : comme tant ! c'est exactement ce que j'essaie d'expliquer... bien d'accord !

    @ Kitt : c'est sûr que si le monde s'en désintéressait, ça ne marcherait pas car ils fonctionnent avec leur public, c'est certain.

    @ Anonyme : Et on en voit pas mal de reportages à la télé, entre ceux qui sombrent dans la déprime, et ceux qui s'accrochent, coûte que coûte !!

    @ Homocity ; si je n'avais pas lu ce livre, franchement je n'aurais pas été plus loin, car je m'en fous un peu de ce mec. Mais ça m'a montré une autre facette du garçon, qui est plus à son honneur que ses jockstraps !

    RépondreSupprimer
  10. C'est le pur produit d'une génération téléréalité, avec ce besoin prégnant d'être vu, d'exister médiatiquement... Mais au final, je ne le trouve ni sexy, ni intéressant. C'est du vide. Un "produit" de consommation rose bonbon sans véritable saveur. Le mieux à faire, c'est de ne pas buzzer dessus !

    RépondreSupprimer
  11. @ Zep : et oui, c'est notre société d'aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  12. @ Anonyme : et heureusement qu'il y en a, si personne n'aimait, il ne serait plus là !!

    RépondreSupprimer
  13. Le soucis, c'est qu'on le voit partout depuis que Vendetta s'est fait connaître, amis en fait Jeremstar est un peu comme la poule et l'oeuf, il était là le premier... Ca fait des années qu'il spammait les forums, sites de rencontre et blogs avec des multitudes de faux pseudos. C'est surtout pour ça qu'on le déteste (quand on est dans le métier) : parce qu'il a su nous faire chier !!! En dehors de ça, tu as probablement raison : un gamin qui veut vivre en pensant que son image l'amènera loin, alors qu'en dehros de ça il n'a rien, et ça, c'est bien dommage.

    RépondreSupprimer
  14. @ Patrick : tu sais en même temps je trouve qu'il y a eu un pic de popularité, mais qu'il est déjà passé !!!

    RépondreSupprimer
  15. I've just installed iStripper, so I can have the best virtual strippers on my taskbar.

    RépondreSupprimer